DESCRIPTION TECHNIQUE

Les bandes fleuries sont exactement ce à quoi on s’attend, des bandes de végétation remplies de plantes à fleurs situées en bordure de champ. Elles offrent le gîte et le couvert à deux types d’alliés des cultures : les pollinisateurs et les ennemis naturels. Elles constituent donc une forme de refuge. Le première qualité d’une bonne bande fleurie: une diversité et une abondance de fleurs tout au long de la saison. On privilégiera donc des espèces qui fleurissent à différents moments et on choisira de préférence des espèces indigènes. Comme le but des bandes fleuries est de bâtir une petite armée à notre service, il est important de ne pas y appliquer d’insecticides. De plus, il est possible d’attirer des insectes bénéfiques spécifiques en sélectionnant des espèces qui les attirent particulièrement. S’il est nécessaire de les faucher, on s’assurera aussi de préserver une zone intacte pour que les insectes qui y vivent puissent rapidement coloniser les zones fauchées lorsqu’elles auront repoussé.

Les bandes fleuries ne servent pas qu’aux insectes, elles peuvent aussi favoriser les populations de mammifères ou d’oiseaux qui participent eux aussi au contrôle des ravageurs. Il peut être intéressant d’y installer des nichoirs à oiseaux ou à chauve-souris.

Faits saillants

Généralités

Avantages

  • Diminue les fluctuations des populations de ravageurs

  • Favorise les ennemis naturels et les pollinisateurs

Défis

  • Requiert la mise hors-culture d’une petite zone de champ moins productive (bordure, îlot rocheux, etc.)

  • Attention à l’implantation de plantes associées à des ravageurs (ex. nerprun et puceron du soya)

Champs d'application

Sur la ferme

Mise en place
à la ferme

  1. Dépister ses champs pour connaître les ravageurs à combattre et les ennemis naturels à attirer

  2. Sélectionner un mélange d’espèces approprié pour attirer les ennemis naturels visés

  3. Semer et entretenir la bande fleurie, notamment en la fauchant annuellement à des endroits différents. Et surtout, ne pas utiliser d’insecticides à cet endroit, on veut attirer des insectes après tout

  4. Observer les prédateurs, les parasitoïdes et les signes de leur présence avec un biologiste ou un conseiller en agroenvironnement

  5. Estimer l’impact du parasitisme ou de la prédation lors des dépistages. Cela permettra de réévaluer ses besoins, par exemple en ajustant le nombre de traitements phytosanitaires ou en utilisant une autre méthode en complément de la bande fleurie.

Distributeurs

Coûts

Variable
selon les plantes choisies

Les bandes fleuries, un peu comme les refuges, peuvent être implantés à coût nul (soit simplement en cessant de cultiver une petite section d’un champ) ou au coût des végétaux semés dans le cas d’un aménagement plus élaboré. Des coûts d’entretien peuvent également s’ajouter dépendamment de l’aménagement choisi. Il est somme toute plus simple de voir le coût comme une superficie de terres. Il sera alors plus rentable d’utiliser un morceau de terre peu productif (bordure, pente, zone humide, rocheuse ou peu productive) à cette fin.

Subventions

70-90%
des dépenses

Programme Prime-Vert Volet 1| Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole : Aménagements agroenvironnementaux durables intégrant des arbres et des arbustes ou étant favorable à la biodiversité – MAPAQ

  • 70-90% des dépenses admissibles jusqu’à concurrence de 40 000$ pour la durée du programme
  • Programme en vigueur jusqu’en 2023
  • À noter que le cumul des subventions pour la mise en place et l’entretien des aménagements de type haies brise-vent, bandes riveraines, bandes fleuries et autres ne peut pas dépasser 40 000$
  • Consulter votre bureau de direction régionale ou votre agronome pour plus d’information
Jusqu'à
60%
des coût du projets

Programme Mise en valeur de la biodiversité en milieu agricole – Fondation de la faune du Québec

  • Jusqu’à 60 % des coûts du projet (sur 2 ans maximum)
  • Ce programme favorise les projets collectifs
  • Seules des espèces indigènes peuvent être implantées
  • Dates butoirs annuelles pour dépôt de projet : 15 février
Jusqu'à
5 ans
de compensation financière

 

 

Programme ALUS Montérégie – Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada

  • Programme en vigueur pour les producteurs de la Montérégie
  • Compensation financière (sur 5 ans) dépendante du type d’aménagement implanté et des superficies conservées
  • Période de dépôt en continu
  • Contactez la Fédération de l’UPA de la Montérégie pour plus d’information

Personnes-ressources

Annabelle
Firlej

chercheure
IRDA

Julie
Bellefroid

chargée de projet
Dura-club

Elisabeth
Lefrançois

agronome
MAPAQ

Sources : Fabianek et al., 2016 / Maine et al., 2015

Rédigée par Nicolas Chatel-Launay, entomologiste

Validé par Josée Boisclair, agr. et Philippe Jetten-Vigeant, agr.