DESCRIPTION TECHNIQUE

Les paillis sont utilisés pour couvrir le sol et peuvent, entre autres, prévenir la croissance des mauvaises herbes, 2) réchauffer le sol, et 3) réfléchir la lumière vers les plants pour augmenter la croissance ou la maturation. Les paillis peuvent limiter le recours au désherbage jusqu’à un an, les rendant ainsi intéressants pour les cultures annuelles à haute valeur (comme des transplants) ou pour l’implantation de cultures vivaces. Un autre truc chouette? En réchauffant le sol, les paillis peuvent allonger la saison de culture et accélérer la maturation, donnant ainsi une récolte plus hâtive et/ou importante. Ils servent aussi à contrôler l’humidité du sol en limitant l’évaporation, bien qu’un système d’irrigation soit alors requis. Certains producteurs sèment une culture intercalaire (ou enherbement) comme l’ivraie afin d’améliorer la portance du sol entre les plastiques.

Le plastique est fréquemment utilisé comme paillis, bien que d’autres matériaux puissent faire l’affaire, comme des végétaux vivants ou des résidus végétaux, papetiers ou forestiers. Les plastiques peuvent être transparents, noirs, blancs, colorés ou avoir un fini métallisé. Lorsqu’il est temps d’arrêter son choix sur un paillis particulier, le producteur doit prendre en considération 2 propriétés importantes, soit la transparence et la couleur du plastique. En effet, le choix du type de plastique aura une influence non négligeable sur son utilité et sa gestion. La transparence aura un impact sur la quantité de lumière se rendant au sol, alors que la couleur aura un impact sur la quantité de lumière réfléchie vers la plante. En combinant ces 2 propriétés, on obtient divers résultats :

  • Les plastiques opaques blancs limitent le réchauffement du sol et préviennent la croissance des mauvaises herbes.
  • Les plastiques transparents réchauffent le sol de 4°C à 8°C, mais ne préviennent pas la croissance des mauvaises herbes.
  • Les plastiques transparents colorés (aussi appelés photosélectifs) réchauffent le sol et peuvent contrôler les mauvaises herbes.
  • Les plastiques opaques noirs réchauffent le sol (moins que les transparents) et préviennent la croissance des mauvaises herbes.
  • Les plastiques opaques colorés ont des effets variables sur le réchauffement du sol, mais préviennent la croissance des mauvaises herbes

La couleur du paillis a également un effet non-négligeable sur les rendements des cultures ainsi que l’incidence de plusieurs ennemis, notamment des virus et les nématodes à kystes (12 à 35% d’augmentation de rendement : paillis rouge pour les tomates et aubergines et paillis bleu pour les courges)

À savoir, les paillis plastiques biodégradable et photodégradable sont interdits en production biologique car ils libèrent des polymères non-naturels. On va donc plutôt opter pour du plastique compostable ou encore non-biodégradable qu’on retirera suite à son usage.

Faits saillants

Généralités

  • Remplace les herbicides (paillis opaques)

  • Plusieurs types (opacité, couleur, réfléchissance)

  • Couramment utilisé en productions maraîchères et fruitières

  • Plus répandu depuis la mécanisation de l’installation dans les années 60

  • Incompatible avec le sarclage et le pyrodésherbage

  • S’applique aux secteurs maraîcher et fruitier

Avantages

  • Augmente l’accumulation des unités thermiques (meilleur maturité/rendement)

  • Permet de contrôler l’humidité du sol, surtout si couplé avec de l’irrigation

  • Diminue les éclaboussures de sol contaminé pouvant causer des maladies

  • Réduit l’émergence des mauvaises herbes (paillis opaques) ou l’accumulation de leurs semences

  • Croissance optimisée et mûrissement uniforme (paillis réfléchissants)

  • Maintien la structure du sol

  • Contrôle de certains insectes en les empêchant d’atteindre le sol pour se métamorphoser

Défis

  • Limite les modes de fertilisation après l’installation

  • Nécessite de la main d’oeuvre et de l’équipement pour la pose et le retrait du plastique

  • Nécessite une préparation du sol

  • Requiert la plupart du temps un système d’irrigation sous le paillis

  • Pose des enjeux environnementaux au niveau de la gestion du plastique

Champs d'application

Concombre

  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Pourriture du collet
  • Mauvaises herbes

Courges & citrouilles

  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Pourriture du collet
  • Mauvaises herbes

Melons

  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Pourriture du collet
  • Mauvaises herbes

Laitue

  • Pythium vasculaire
  • Mauvaises herbes

Fraise

  • Nématodes
  • Anthracnose
  • Mauvaises herbes

Aubergine

  • Nématodes
  • Brûlure hâtive
  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Sclérotiniose
  • Mauvaises herbes

Poivron

  • Nématodes
  • Brûlure hâtive
  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Mauvaises herbes

Tomate

  • Nématodes
  • Brûlure hâtive
  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Mauvaises herbes

Piment

  • Nématodes
  • Brûlure hâtive
  • Anthracnose
  • Fusariose vasculaire
  • Mauvaises herbes

Raisin

  • Anthracnose
  • Mauvaises herbes

Maïs sucré

  • Fusariose de l'épi
  • Mauvaises herbes

Mise en place
à la ferme

  1. Déterminer le type (photodégradable, biodégradable) et la couleur de plastique (transparent, blanc, noir, coloré, réfléchissant) les mieux adaptés à votre situation

  2. Prévoir l’installation d’un système d’irrigation si nécessaire

  3. Obtenir une buteuse ou un rouleau pour effectuer la pose du paillis plastique

  4. Effectuer le transplant dans le paillis plastique

  5. Retirer le paillis lorsqu’il n’est plus efficace afin d’en disposer

Distributeurs

Coûts

Aux alentours de
1300-1650$/ha
incluant la pose et le retrait

En plus des coûts du paillis lui-même, il faut compter le prix de la main-d’oeuvre requise pour poser et retirer les paillis. Généralement, on doit aussi prévoir un système d’irrigation. Le paillis biodégradable peut s’avérer moins cher que le paillis de polyéthylène car on n’a pas à le retirer et à en disposer après la saison. En 2018, l’utilisation de paillis noirs compostables était évaluée à 558$/acre et celle de paillis noirs de plastique standard à 616$/acre. Des données plus anciennes compilées en 2007 et en 2008 évaluaient les coûts pour diverses cultures entre 500$/ha et 2500$/ha.

Retombées

Jusqu'à
15-50%
d'augmentation de rendement

Les paillis plastique noirs peuvent augmenter les rendements et la maturité des productions maraîchères. L’augmentation de rendement est cependant très variable dépendamment des fruits & légumes et du climat. Les courges, melons et concombres sont les plus réceptives et les tomates, poivrons et aubergines le sont modérément.

Personnes-ressources

Isabelle
Couture

agronome, Conseillère en production maraîchère
MAPAQ

Roger
Tambay

Président
Filmorganic

Rédigé par Philippe Jetten-Vigeant, agr. et Nicolas Chatel-Launay, entomologiste

En collaboration avec Roger Tambay (FilmOrganic)

Mis à jour : février 2021