DESCRIPTION TECHNIQUE

Les haies brise-vent sont des rangées d’arbres et/ou d’arbustes dont la fonction principale est de réduire le vent.

Elles procurent de nombreux bénéfices intéressants à moyens et long terme, tant pour les cultures que pour la récolte forestière. Dans les cultures annuelles, elles favorisent l’accumulation de degrés-jours par le ralentissement du vent. Dans les cultures pérennes, elles augmentent la survie hivernale en favorisant l’accumulation de neige. La perte de rendement causée par l’ombre de la haie devrait être compensée par l’accumulation d’unités thermiques (réduction du vent sur 10 à 15 fois la hauteur de la haie).

L’efficacité d’une haie brise-vent dépend de plusieurs facteurs : sa perméabilité, sa hauteur, sa largeur, son épaisseur, sa position topographique et son orientation par rapport au vent.

Il est aussi possible d’implanter des haies brise-vent dans le cadre de systèmes agroforestiers intercalaires, où les arbres sont plantés dans le but éventuel de les récolter.

Faits saillants

Généralités

Avantages

  • Peut servir d’abri pour des ennemis naturels des ravageurs

  • Favorise les pollinisateurs

  • Prévient l’érosion et l’assèchement des sols par le vent

  • Réduit la dérive des pesticides

  • Augmente la survie hivernale

  • Peut être rentabilisé par la sylviculture

Défis

  • Peut générer un microclimat propice au développement de maladies

  • Requiert la mise hors-culture d’une portion de champ

  • Nécessite un entretien annuel (taille, paillage, etc.)

Mise en place
à la ferme

  1. Identifier le meilleur endroit pour couper les vents dominants ou les corridors éoliens

  2. Déterminer la porosité (40-60%) et le nombre de rangées (1-3) de la haie en fonction des besoins

  3. Sélectionner les essences voulues en fonction de leur hauteur, leur croissance, leur prix et leurs retombées (bois, etc.). La calculatrice d’AAC vous aidera à déterminer le nombre d’arbres nécessaires pour constituer votre brise-­vent.

  4. Préparer le terrain (labour, rotocultage), puis le couvrir de paillis plastique ou organique

  5. Planter les arbres et/ou arbustes

  6. Entretenir et replanter les arbres au besoin afin de maintenir la densité et l’efficacité de la haie (1 à 5 ans)

Distributeurs

Coûts

8 $/m linéaire

Les coûts d’implantation comprennent le coût des matériaux, ainsi que les frais de planification et d’installation pour une longueur de 60 mètres et rapportés au mètre linéaire.

Pour un brise-vent naturel, l’implantation d’une rangée d’arbres, de 30 à 60 cm de haut, plantés aux 3 mètres sur un paillis de plastique, coûte 8 $ le mètre linéaire. Les coûts d’entretien varient de 210 $ pour une haie constituée d’une seule rangée d’arbres à 1 065 $ pour une haie constituée de 3 rangées (MELCC, 2019).

Pour un brise-vent artificiel, les coûts d’implantation peuvent varier entre 64 et 165 $ le mètre linéaire, selon la durée de vie des matériaux utilisés. Les coûts des brise-vent artificiels sont plus élevés que pour la haie brise-vent à cause de la valeur des matériaux et du temps requis pour l’installation. Les frais d’entretien d’un brise-vent artificiel se situent entre 20 $ et 60 $ par an (MELCC, 2019).

Le délai de retour sur investissement d’une haie brise-vent typique se situe entre 11 et 15 ans. Les haies composées de saule hybride à croissance rapide peuvent se rentabiliser plus rapidement. Pour une idée plus précise, consultez le simulateur économique de Biopterre.

Subventions

70-90%
des coûts d'implantation et d'entretien

Programme Prime-Vert Volet 1| Aménagements agroenvironnementaux durables intégrant des arbres et des arbustes ou étant favorable à la biodiversité – MAPAQ

  • Programme en vigueur jusqu’en 2023
  • 70-90% des dépenses admissibles jusqu’à concurrence de 40 000$ pour la durée du programme
  • Des sommes sont également prévues pour l’entretien des haies
  • Le cumul des subventions pour l’implantation et l’entretien d’aménagements de type haies brise-vent, bandes riveraines, bandes fleuries et autres ne peut pas dépasser 40 000$t
  • Consulter votre bureau de direction régionale ou votre agronome pour plus d’information
5 ans
de compensation financière

Programme ALUS Montérégie – Fédération de l’UPA de la Montérégie et ALUS Canada

  • Compensation financière (sur 5 ans) dépendante du type d’aménagement implanté et des superficies conservées
  • Période de dépôt en continu
  • Contactez la Fédération de l’UPA de la Montérégie pour plus d’information
N.B.

Il arrive que des municipalités, des MRC ou des organismes de bassins versants offrent annuellement des arbres ou des arbustes à faible coût.

Consultez votre bureau de direction régionale, votre fédération régionale de l’UPA, votre club-conseil ou votre agronome pour vous informer sur tous les programmes d’aide disponibles.  

Retombées

Les haies brise-vent peuvent influencer la maturité et le rendement des cultures protégées en raison de leur impact sur les degrés-jours et la survie hivernale (ex. 5% d’augmentation dans le maïs et le soya).

Les retombées de l’aménagement d’une haie brise-vent sont multiples et dépendent du choix des espèces. Il est par exemple possible de générer de la valeur ajoutée en sélectionnant des espèces dont on récoltera le bois ou les fruits.

Les haies brise-vent font office de refuges pour les ennemis naturels (comme les coccinelles, les bruants, les corvidés ou les chauve-souris) et peuvent ainsi contribuer au biocontrôle de plusieurs ravageurs, notamment le doryphore de la pomme de terre.

Personnes-ressources

André
Vézina

Ing., M. Sc.
Biopterre

Alain
Cogliastro

Botaniste chercheur
Jardin botanique de Montréal

Charles
Lussier

Géographe
CLG Agfor

César
Largaespada

Biologiste, M. Sc.
ALUS Montérégie
450 774-9154 #5219

Rédigé par Philippe Jetten-Vigeant, agr. et Nicolas Chatel-Launay, B.Sc., entomologiste